Accueil » Le Crédit Municipal de Dijon » Historique du CMD

Historique des Caisses de Crédit Municipal : une tradition six fois centenaire

  • 1462
    Au XVe siècle, la lutte contre l'usure est à l'origine de la création du Mont de Piété. Les Franciscains le définissent comme établissement de bienfaisance. Ces banques de charité sont une aide précieuse pour la population qui peut enfin emprunter à des taux modérés en contrepartie du dépôt d'objet de toute nature. Le premier Mont de Piété est créé à Pérouse (en Italie) par Barnabé de Terni.
  • 1577
    Après l'Italie, les Monts de Piété s'étendent au reste du Vieux Continent. En France, le premier établissement est ouvert en Avignon, alors domaine pontifical.
  • 1637
    A l'initiative de Théophraste Renaudot (1586-1653), est créé l'établissement de prêts sur gages de Paris.
  • 1643
    Louis XIV autorise 58 villes à établir des Monts de Piété.
  • 1804
    Le 26 Pluviose an XII (16 février 1804), une loi donne le monopole du prêt sur gages aux Monts de Piété.
  • 1822
    Le 6 février, le Mont de Piété de Dijon est officiellement créé par une ordonnance royale. Il élit d'abord domicile au 1, rue d'Enghien, puis en 1832, dans la tour de Bar élevée au XIVe siècle, avant de s'installer en 1889 au 26, rue de Mulhouse, où il est encore aujourd'hui.
  • 1918
    Les Monts de Piété changent d'appellation. Ils se nomment désormais "Caisses de Crédit Municipal". En outre, ils étendent leur activité aux comptes de dépôts à vue.
  • 1954
    La loi du 1 juin autorise les Caisses de Crédit Municipal à consentir des prêts aux fonctionnaires et assimilés.
  • 1984
    La loi du 24 janvier intègre les Caisses de Crédit Municipal dans le système bancaire.
  • 1992
    La loi du 15 juillet confirme les Caisses dans leur statut d'Etablissements Publics Communaux de Crédit et d'Aide Sociale.

 

Vous voulez en savoir plus ?Cliquez ici